Pays aux villes interdites
 
 
 
 
 
 
 
 
 


 

 


 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

MARTINIQUE  département d’outre mer de la France ayant 34 communes dont la principale est Fort de France. 
Une population d’environ 400 000 habitants et d’une superficie 1080 Km². 

D’après les statistiques de l’OMS il y aurait dans le monde 10% de la population mondiale ayant un handicap. 
Nous pouvons considérer qu'en Martinique la population des handicapées est d’environ 40 000. 

Que serait une ville qui interdit le droit à ses habitants de se déplacer librement entre ses murs, de fréquenter ses lieux de loisirs et de rencontres, d’emprunter ses services de transports ? 
En Martinique aucune des municipalités ne peuvent se vanter de pouvoir accueillir dignement les personnes à mobilité réduite.


 
 


Transport spécialisé: il serait souhaitable d'avoir un service de 
transport acceptant tout le monde

 
 
 
 

Les municipalités doivent respecter un certain nombre de dispositions légales et réglementaires visant à améliorer la vie quotidienne des personnes handicapées et favoriser leur intégration dans la cité. 
Ici participer à la vie de la cité est  encore une utopie pour les citoyens handicapés.

 
Il existe une loi dite « loi du 30 juin 1975 » inscrivant l’accessibilité comme obligation nationale 

D'autre textes de loi 75 peuvent être lus sur les sites d'handimag et de legifrance

Si vous voulez aller à Fort de France, il est impossible de faire ses achats, ni se balader puisque les magasins sont inaccessibles. 
Les trottoirs trop élevés, les voitures sont stationnées sur ceux-ci, les poubelles, bornes de bétons, poteaux et obstacles divers sur les trottoirs, les bordures infranchissables.



 
 

Nous avons de superbes plages, des forets, des sites de promenades mais il est impossible de se mouvoir facilement. 




 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

La possibilité de se déplacer dans la ville est l’un des éléments clés de l’intégration des personnes à mobilité réduite. 
L’aménagement de la voirie, du mobilier urbain, des édifices publics, les facilités de stationnement pour les véhicules ainsi que les services de transport public d’intérêt local relèvent directement de la responsabilité des municipalités 
A savoir : 
« Est réputée accessible aux personnes handicapées à mobilité réduite, toute installation offrant à ces personnes, notamment celles qui circulent en fauteuil roulant, la possibilité de pénétrer dans l’installation, d’y circuler, d’en sortir dans les conditions normales de fonctionnement et de bénéficier de toutes les prestations offertes au public » (article R.111.19.1 du code de la construction et de l’habitation).

 
 


 
 


Rejointe la communauté des sites Antillais
Site précédent : http://www.webring.org/cgi-bin/webring?ring=tourisme&id=_VOTRE_NUMÉRO_ICI_&listListe des sites membres de l'anneauSite suivant